25/09/2013

"Qui a peur des Gitans?" ou comment déconstuire nos préjugés...Un film de John Paul Lepers

" Voleurs, affreux, sales et méchants », les préjugés sont ancrés en nous depuis la petite enfance, nous les sédentaires ou gadjés comme ils nous appellent. C’est vrai qu’ils sont un peu sauvages, et qu’au nom de leur liberté, certains ignorent les règles de la majorité. Le problème, c’est que l’Etat non plus ne respecte pas la loi les concernant.


Depuis l’an 2000, la loi Besson oblige toutes les communes de plus de 5000 habitants à fournir un terrain pour les gens du voyage. Presque dix ans plus tard, à peine 20% des communes appliquent ce texte, en toute impunité. John Paul Lepers et son équipe, sillonnent les routes de France à la rencontre de ces 400 000 « étrangers de l’intérieur », pour la plupart, Français depuis des siècles. À bord de leur camping-car, ils s’immergent dans la vie des gens du voyage pour mieux comprendre leurs préoccupations et leur espoirs. Une enquête intime et sans complaisance qui les mènera de la région lyonnaise à la banlieue de Perpignan." Une co-production ON Y VA! et France et documentaire Inédit de John Paul Lepers

-Aller plus loin: Roms, Dalits, entre recherche de dignité et d'égalité... même combat!?

-"Le Guide de ceux que l'on appelle Les Roms" (pdf-téléchargeable) du Collectif National Droits de l’Homme Romeurope

-Article "Nous ne débattrons pas de la question des Roms" du sociologue Luc Boltanski, intervenu le samedi 11 septembre à Montreuil (93), lors du rassemblement Les Roms, et qui d'autre? publié par Mediapart  Il décrypte une «nouvelle forme de propagande, qui a assimilé les techniques de provocation, et vise aussi à prendre la critique en tenaille»....

-Des outils pédagogiques: (CCFD) Grand jeu pour les droits des Roms migrants, Gitans, Manouches en France et le Jeu coopératif Céline et Medhi..., (Association Lafi Bala) Zigani Drom, le Jeu de rôle, Le jeu des citrons pour déconstruire les logiques de généralisation et de préjugés, l'exposition "Des migrations pour vivre ensemble" Campagne Demain le Monde.

-Des exemples de projet de jeunes de lutte contre le racisme:"Le racisme est-il inévitable?"

-Se cultiver et découvrir la musique manouche contemporaine: Festival de la Bohème les 4 et 5 octobre 2013 à Mûret (31)

Je vous invite à partager vos ressources et expériences pédagogiques en lien avec les thématiques Roms, lutte contre les préjugés, discrimination et racisme, en déposant des commentaires et en établissant des liens. Merci par avance!

 

Jérôme Martin

12/06/2012

Fest'Afrik 2011-Palabres avec Christian: migrant...et homme en mouvement

Cinquième édition du Fest'Afrik...Une promesse: celle de la fête!

 

Et d'un itinéraire à emprunter... celui du partage, de la découverte et de l'échange autour du thème de cette année: "Tous Migrants?"



Fest'Afrik 2011

 

 

Le Fest'Afrik c'est un peu comme une grosse ratatouille qui mijote durant quinze jours mélangeant des tas d'énergies, de bonnes volontés et de personnalités...et qui une fois à point...se dévore en deux jours!

 

Dans cette ratatouille...et parmi celles et ceux, bénévoles et autres chevilles ouvrières du festival...Il y avait Christian. Une rencontre singulière et sensible... que je vous propose de partager en son, en images et en chant!

 

Christian se présente:
podcast

"Je suis un jeune émigré...Africain et Congolais en débandade...par rapport à des circonstances et situations données..."


"Les rares moments où je me suis trouvé heureux dans la vie, ont été les moments pendant lesquels j'étais en contact avec les arts du spectacles...Je leur dois beaucoup"

 

"Moté":
podcast

"Chez moi quand on salue une personne on dit "Moté" ...cette chanson dit salut à vous qui avez la connaissance. Je vous salue et sachez que moi aussi à ma manière j'ai une certaine connaissance..."


Paroles fixées et paroles de déplacé...Christian, un homme en démarche:


"...c'est une façon de parler et de faire parler le déplacé qui est en moi..."

 

 

 

 

 

Fest'Afrik, Merci:
podcast

"Je suis touché qu'il y est des gens qui à 8000 km de chez moi, organise un festival non seulement pour interpeller les leurs mais ausi les miens...Fest'Afrik. Merci."

 

 

IMG_7737.JPG

 

D'autres notes sur le Fest'Afrik:

 

Fest'Afrik 2011-Palabres avec Underconstruction...joyeux pédagogues!

Solidarité Internationale et...Estivale: Fest'Afrik 2010, "les petits devant, les grands derrière..."

Education au développement et festivals? Fest'Afrik-Tartas 2009

 

Jérôme Martin

 



28/03/2012

Art contemporain et migrations? L'expo "J'ai deux amours"

L'exposition "J'ai deux amours"..."La Cité Nationale de l'Histoire de l'Immigration présente une exposition centrée sur le regard des artistes contemporains avec une sélection d’œuvres d’art des collections du Musée, récemment acquises et pour certaines jamais exposées.

2 amours.jpg

Dans l’exposition "J’ai deux amours", "l’immigration qu’elle soit temporaire ou pérenne, n’est plus un passage mais une transformation" (Hou Hanru et Evelyne Jouanno, commissaires invités). La mobilité, telle qu’elle est envisagée par les artistes n’est pas uniquement géographique, c’est également une façon de vivre, de créer, de se régénérer.

Citoyens du village global, les artistes, aujourd’hui, sont en transit entre leurs cultures d’origine et les capitales culturelles que sont Paris, New York, Berlin, Londres, New Delhi ou Beyrouth… Leurs œuvres, souvent le reflet de ces identités croisées, témoignent de la tension ressentie dans le déracinement, qui devient le lieu même de la créativité des artistes."

Le dossier pédagogique de l'expo réalisé par l'équipe en charge de l'action éducative de la Cité qui produit quantité de ressources pédagogiques de qualité sur une thématique privilégiée en éducation au développement et à la solidarité internationale.

Tap 2 Amours Web
 
"Migrations un jour, migrations toujours" Un outil de sensibilisation autour de nos représentations sur les migrations de UNDERCONSTRUCTION. Interview de Nico lors du Fest'Afrik 2011.

 
Jérôme Martin
Animateur, formateur et blogueur en éducation au développement et à la solidarité internationale

21/01/2012

Egypte, regards sur une révolution...ou lorsque de petites histoires écrivent l'Histoire...

Le Caire, Avril 2011. Deux mois après la chute du régime Moubarak, blogueurs, militants, artistes, leaders d’opinion ou simples citoyens reviennent sur leur révolution égyptienne. Comment ont-ils vécu le mouvement du 25 janvier et les 18 jours de manifestations qui ont mis fin à quelques trente années de règne d’un président autocrate ? En quoi la révolution a-t-elle bouleversé leur vie ? Quels sont leurs espoirs et leurs doutes tandis que l’Egypte avance lentement vers la démocratie ?

Après "Janadesh 2007: pour une poignée de Terre" (Inde)...Voici un nouveau documentaire de Sébastien Saugues.

 

Egypte, Regards sur une Révolution from Sebastien Saugues on Vimeo.

Thomas Héméry a réalisé une synthèse sur le rôle des usages des médias sociaux en Tunisie et en Egypte. Thomas, consultant et blogueur prolifique, anime Territoires Web. Nous avons entre autre, co animé des ateliers dans le cadre des week end de formation organisés par Starting Block. Retour sur l'atelier Médiasrévolution...

 

Merci à Sébatien Saugues et Thomas Héméry!
Jérôme Martin
Animateur, formateur et blogueur en éducation au développement et à la solidarité internationale

20/03/2010

Gaza (palestine)-Sderot (Israel), la vie malgré tout, une web initiative en faveur de la paix et du dialogue

Comment aborder le conflit israléo-palestinien et la tragédie qui affecte cette Région du monde sans déclencher les passions, les prises de partie? Comment traiter cette problématique complexe à des fins non militantes mais éducatives? Un véritable défi...difficle mais nécessaire!

L'exercice nous a été proposé dans le cadre d'un accompagnement proposé par Triangle aux équipes éducatives d'Humanopole et d'Orcades qui travaillent à la mutualisation de leur compétences et pratiques pédagogiques. Exercice passionnant spontanément orienté sur une double préoccupation : la recherche d'objectivité et de changement de regard "sur...". Se décentrer du conflit pour s'intéresser à une Région et à ses populations... Examiner l'existence dans le monde contemporain des "Mûrs" et leur pertinence pour résoudre des conflits... En partage cette web initiative allant dans ce sens. Et vous? Avez vous mis en place des projets pédagogiques autour du conflits isarélo-palestinien? Quelles difficultés avez-vous rencontrées?

Dans ce Web documentaire, nous avons deux points de vue d'une vie quotidienne, celui des habitants de Gaza (Palestine) et ceux de Sderot (Israël).Des chroniques vidéo de 2 minutes chacune sont tournées par une équipe palestinienne et une équipe israélienne toute les semaines et  sont déposées sur le site. La navigation est simple et efficace, proposée selon 4 possibilités: dans le temps, selon les gens, à partir des lieux sur une carte ou selon des thèmes.

 

Jérôme MARTIN

Responsable EADSI

ORCADES

07/01/2010

Roms, Dalits, entre recherche de dignité et d'égalité... même combat!?

14 novembre 2008 001.jpg Durant un an, des collégiens manouches de Roumazière (16) ont correspondu avec des enfants d'une communauté tribale marginalisée de Pondichéry en Inde. Avec la délégation constituée des jeunes de l'EREA nous nous sommes rendus grâce à INDP à Lawspet auprès des 52 familles bénéficiaires de l'accompagnement d'INDP. Avant notre départ j'étais invité à me rendre sur les terrains familiaux de Roumazière, où ados et parents m'ont confié quelques éléments sur la culture manouche et des questions à partager une fois en Inde...en leur absence je ferai le facteur avec la promesse de venir rendre compte de cette rencontre dès mon retour en collaboration avec le centre social "Le chemin du Hérisson" de Roumazière!.

 

Quelques lignes qui éclairent cette modeste intiative afin de la reconsidérer sous un autre regard...

 

Les Roms: un peuple descendant de migrants indien...


Il est un peu près certain que les Roms sont les descendants d'un peuple venu du nord de l'Inde. Des linguistes l'ont découvert en étudiant leur langue: le romani est en effet proche du sanskrit, langue classique d'une vieille civilisation de l'Inde. Pour des raisons encore inconnues, ce peuple a quitté l'Inde vers le 10ème siècle pour entamer un long parcours vers l'ouest... Mais qu'est-ce qui a motivé ce peuple à migrer? Pour certains, il s'agissait d'intouchables - ces parias du système de caste hindou - déjà nomades qui travaillaient les métaux et pratiquaient les arts de la musique et de la danse. Pour d'autre, au contraire, c'était la caste noble de guerriers condamnés à l'exil après une défaite...

 

"Roms" et "Dalit"...ces deux communautés ont l'une et l'autre à un moment de leur histoire pris l'initiative de se renomer.


En 1971, des représentants de Gitans, Manouches, Sinitis que l'on appelle aussi Tziganes ou Bohémiens, ont décidé de montrer qu'ils ne formaient qu'un seul peuple en adoptant un nom unique auprès de l'ONU et de tous les gouvernements: Rom qui signifie "homme". Cependant toutes les communautés ne sont pas d'accord avec cette appelation...

Les ex-intouchables ont choisi de se renomer Dalit qui signifie en langue pali, opprimé. Ils rejetèrent le terme de Harijans suggéré par Ganhi, qui était trop paternaliste à leur yeux. C'est dans les années 70 au Maharashtra, que le mouvement des Dalits Panthers a notamment popularisé ce terme, en essayant de regrouper sous une seule dénomination les intouchables divisés entre eux à l'échelle de l'Inde.

 

En Hongrie, les Roms se tournent vers Ambedkar (leader Dalit et père de la constitution indenne) et le Boudhisme dans leur recherche de dignité et d'égalité...


"Ambedkar in Hungary"! Le 25 novembre 2009, un reporter de "The Hindu" (quotidien national indien de renom) intitule ainsi un article au terme d'une investigation qui l'a amené à partager le quotidien des Roms durant un mois en Hongrie...Extrait de l'article publié le 25.11.09.

"Après de nombreux échanges de mails, ce qui m'intrigua le plus c'est que des leader Roms ont été inspirés par la philosophie et les théories de changement social de Ambedkar et de son travail avec les Dalits. En effet ils déployent les idées de ce dernier dans leur lutte pour l'égalité, pour la simple raison qu'ils peuvent clairement voir des ressemblances dans les discriminations auxquelles font face les Dalits en Inde et les Roms en Europe. Après avoir découvert Ambedkar les leader Roms ont visités le Maharashtra en 2005 et 2007 où ils ont senti une connexion profonde avec les Dalits. De retour en Hongrie, certains adoptent le boudhisme et fonde le réseau Jai Bhim dont l'une des activités et d'inviter les jeunes activists dalits à communiquer avec la communauté Rome."

Aller plus loin:

Le fim de John PaUl Lepers: "Qui a peur des gitans?"

Outils pédagogiques: (CCFD) Grand jeu pour les droits des Roms migrants, Gitans, Manouches en France et le Jeu coopératif Céline et Medhi..., (Association Lafi Bala) Zigani Drom, le Jeu de rôle

Jérôme MARTIN

 

12/11/2009

Inde aller-retour, une étape vers et pour...

Se rencontrer et se raconter: an Indo-French youth camp pour partager, réfléchir, s'exprimer...

Logo camp de jeunes.jpgLaetitia, Maud, Natanael, Bastien, Brigitte, Marie Hélène, Michel, Sébastien, Fanny, Séverine, Véronique, Laurence et Jérôme sont de retour d'Inde du Sud. Le programme a été dense, les rencontres intenses et les échanges riches en enseignements réciproques... à tel point et cela ne vous aura pas échappé, je n'ai pas pu comme promis alimenter le blog sur place...J'aimerais que vous me pardonniez. Je vais essayer de me rattraper. Mais par quoi commencer? Peut-être par cet étrange sentiment du retour...

Leaetitia, Maud, Natanel et Bastien élèves de l'EREA Anne Frank ont repris les cours... mais ils conservent fièrement leur habits d'ambassadeurs des droits de l'enfants.... Habits enfilés depuis septembre puis brodés, ajustés au fur à mesure en Inde du Sud auprès d'INDP...Cet aller-retour impliquait pour ces jeunes de 14 ans une double responsabilité.

Représenter leurs camarades de classes en portant leurs réflexions élaborés avant le départ de la délégation sur les droits de l'enfants et l'environnement, à la connaissance des jeunes indiens. Au retour, partager l'expérience acquise les transformant en témoins privilégiés de la réalisations de droits de l'enfants en Inde du Sud et du travail d'INDP. Ainsi témoigner des espoirs et des difficultés des enfants rencontrés mais également de l'engagement des adultes d'INDP. Une équipe engagée en faveur du développement de ses jeunes marginalisés et discriminés. Des adultes qui encouragent, font confiance ...notamment en favorisant l'expression des talents de ses jeunes et l'accompagnement de leur propres intiatives...

Notre délégation se composait de 4 jeunes et d'adultes (professeurs, parents d'élèves, animatrice culturelle, animateurs d'ORCADES, caméraman). Ces adultes n'ont pas réduit leur rôle à celui d'accompagnateurs. Eux aussi témoins privilégiés... les voici au retour investis de la responsabilité de partager cette expérience, de faire écho aux valeurs défendues et mise en oeuvre dans cet exercice complexe de coopération Nord-Sud...Exercice réussi!

Cet aller-retour n'est pas un séjour scolaire classique, c'est une étape. Ce retour n'est pas une fin, mais un point de départ...

-Une étape vers l'expression d'une citoyenneté internationale en Région Poitou-Charentes en lien avec l'Inde du Sud et le travail de l'ONG Indp. Processus engagé depuis 2 ans.

-Une étape vers la célébration des 20 ans de la déclaration internationale des droits de l'enfants, le 20 novembre prochain

-Une étape significative dans le développement personnel et citoyen de chaque membre de la délégation

Une étape pour renouveler sa confiance dans l'éducation, pour une éducation qui libère...une éducation qui transforme des histoires individuelles et personnelles en une force collective de changement...

Un sincère merci à toutes celles et tous ceux qui nous ont soutenu pour la réalisation de cette expérience. Nous nous appliquerons à partager les enseignements de ces quelques jours, si particuliers.

Ainsi à très vite pour le récit de ces 8 jours partagés auprès des élèves du lycée français de Pondichéry et des écoles gouvernementales du Tamil Nadu, les communautés tribales aux abords de l'aéroport de Pondichéry, le temple de Chidambaram, les centres d'INDP Kalangium (marakanam) et Sangamam (Karakail)...Pour vous faire patienter quelques photos du camp...On attend vos questions!!! Egalement disponible le film du projet réalisé par Sébastien Vallée.

 

Jérôme Martin

Responsable EADSI

ORCADES

14/10/2009

La convention internationale des droits de l'enfants ont 20 ans!

Enveloppe-01.jpgThe youth camp "Se raconter, se rencontrer..." Pondicherry 2009: une étape vers la réalisation des droits des enfants ici et ailleurs, aujourd'hui et pour demain...

A partir du 20 octobre prochain, nous publierons régulièrement des notes depuis l'Inde. Vos encouragements, vos questions et commentaires sont les bienvenus!

Jérôme Martin Responsable Education au Développement et à la Solidarité Internationale. ORCADES.

COMMUNIQUE DE PRESSE du 14 OCTOBRE 2009

Du 24 au 3 novembre 2009, une délégation de l'Établissement Régional d'Éducation Adaptée Anne Frank de Mignaloux Beauvoir (86) se rendra en Inde du Sud pour participer à un camp de jeunes franco-indien à Pondicherry. Ce camp réunissant jeunes français et jeunes indiens marginalisés est organisé à l'initiative d'INDP ( Intercultural Network for Developement and Peace) dans le cadre de la préparation du 20ème anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant, le 20 novembre 2009 prochain.

 

Depuis 2005 par la Région Poitou-Charentes s'adresse à l'ONG Idienne INDP pour la mise en oeuvre du programme pluriannuel intitulé « Bâtir un partenariat pour une reconstruction durable et de proximité dans l'Inde du Sud ». Ce programme s'illustre notamment par une double démarche de développement durable et de solidarité internationale en faveur de la satisfaction des besoins de base et de la reconnaissance des droits fondamentaux des populations marginalisées en Inde du Sud. Ces actions conduites en Inde par INDP se complètent ici en Région par une démarche d'éducation au développement à l'adresse des Picto-charentais.

 

Cette dimension régionale du programme est animée par ORCADES (association d'éducation au développement) qui conduit des projets pédagogiques à l'échelle de la Région à partir de l'expérience du partenariat et des actions conduites par INDP. Elle a pour objectif d'impliquer les Picto-charentais dans une dynamique partenariale avec la société civile indienne et de contribuer sur le territoire à l'expression d'une citoyenneté internationale.

 

C'est dans le cadre de cette mission qu'ORCADES encadrera et co-animera avec INDP la délégation picto-charentaise en Inde du Sud. Celle-ci se compose de 2 collégiennes, 2 collégiens, de 2 parents d'élèves, de 3 professeurs et de l'animatrice culturelle de l'EREA Anne Frank. Tous les membres de cette délégation jeunes et adultes, seront acteurs des discussions et des activités sur place afin de contribuer à la réalisation des objectifs de ce camp franco-indien.

 

Durant 4 jours, les enfants réunis par ORCADES et INDP confronteront leur réalités quotidiennes, leurs aspirations pour l'avenir et élaboreront collectivement des propositions en faveur de la réalisation des droits de l'Enfant ici et ailleurs, aujourd'hui et demain. Ces 4 jours ont pour objectif de placer la parole des jeunes au centre de débats qui traversent nos sociétés d'ici et d'ailleurs: notre responsabilité envers l'environnement, les injustices et la solidarité, le droit à l'éducation...

 

Les adultes, membres de la délégation ne se limiteront pas au rôle d'accompagnateurs. Ils contribueront à des tables rondes et ateliers réunissant des travailleurs sociaux et des parents d'élèves indiens. Enfin 2 jours seront consacrés à la compréhension du travail d'el 'ONG indienne INDP auprès des communautés marginalisées aux environs de Pondicherry par la visite de projet de développement et l'organisation de temps d'échanges avec les populations bénéficiaires.

 

Ce projet de camp s'inscrit dans la continuité d'un processus éducatif engagé depuis un an autour de la « découverte des dimensions plurielles du développement durable » et se prolongera le 20 novembre 2009 en France et à Poitiers par des actions de sensibilisation à partir de l'expérience des acteurs de ce camp, outil d'un dialogue inter-culturel entre jeunes et citoyens du monde.